Quelles couleurs !

Publié le par Yann

Avec le printemps, les animaux se parent de leurs couleurs d'apparat, pour attirer leur partenaire dans la grande loterie du brassage génétique. Les oiseaux exhibent depuis longtemps leurs couleurs plus ou moins chatoyantes, en chantant plus ou moins mélodieusement ; les insectes, ayant besoin de plus de chaleur pour mettre la machine en route, se montrent pour la plupart plus tardivement.

 

Ainsi, les premières demoiselles sont sorties ; je n'ai vu pour l'instant que des Calopteryx sur Saint Thurial. Ce sont des insectes qu'il est aisé de repérer à proximité des cours d'eau, en raison de leur aspect métallique et de leur vol papillonnant :

 

calopteryx virgo01Calopteryx vierge mâle

 

calopteryx splendens01Calopteryx splendide femelle

 

A côté de ces brillants odonates (la famille des libellules et des demoiselles), les papillons du jour peuvent sembler ternes :

 

IMGP1386Tircis

 

melitaea cinxia01La première méiltée de l'année : la mélitée du plantain

 

erynnis tages01Le point de Hongrie, avec sa ligne continue de petits points blancs près de la marge de l'aile

 

Mais ce serait compter sans ceux que je vous ai déjà montrés ICI ; je développerai un peu plus les papillons dans un autre billet.

 

Enfin, je ne résiste pas au plaisir de vous montrer un lézard vert, probablement femelle, à l'ornementation beaucoup plus contrastée que celui du billet sur les reptiles (qui était un mâle, je pense, bien qu'il n'ait pas la gorge bleue) :

 

lacerta bilineata02

Publié dans Faune

Commenter cet article